Axalta is not resposible for content you are about to view

Show Searchbox Show Navigation
Colorexpert Logo

Le « King » des dragsters

 

Pesant 400 kilos, dotée d’une puissance de 1 500 CV et d’une accélération de 0 à 250 km/h en moins de 6 secondes, les dragsters sont de véritables monstres mécaniques difficiles à dompter qui requièrent force, maîtrise et beaucoup de courage. Né à Londres, Ian King est l'un des meilleurs pilotes de la compétition depuis près de trente ans. Et lorsqu'il s'agit de peinture, il s'en remet à Spies Hecker.

Ian King

Le « King » des dragsters : Le Britannique Ian King a remporté onze fois le championnat européen de dragster FIM/UEM (photos : Stefan Bomann).

Son palmarès est impressionnant. Ian King est le seul pilote à avoir remporté 11 fois en 17 ans le championnat européen de dragster FIM/UEM, l'événement incontournable de la saison européenne dans cette discipline. Sa passion pour les courses de dragsters est contagieuse. « Le dragster est le sport moto le plus extrême et le plus rapide qui soit », commente l'enthousiaste Britannique.

Dans ces rencontres sportives, deux concurrents s'affrontent. Les motos sont spécialement conçues pour ces courses d'accélération. Elles se caractérisent par leurs puissants moteurs souvent suralimentés et leurs larges roues motrices. Le vainqueur est celui qui franchit en premier la ligne d'arrivée située à environ 400 mètres avant. Les poussées exercées sur le pilote par son véhicule sont colossales. « La course de dragster est le test ultime pour la machine et l'équipe. Un millième de seconde de différence suffit pour perdre », souligne Ian King.

« Pour éviter les craquelures, la peinture doit être à la fois robuste et flexible. Il faut également qu'elle supporte la chaleur intense émise par le moteur de 1 500 chevaux. »

Photo: King Racing

Photo: King Racing

Depuis 2010, l’équipe du King, Ian King, est sponsorisé par Gulf Oil. « Comme bon nombre d'équipes de course devenues célèbres avant nous, nous arborons les mythiques couleurs bleu et orange », explique Ian King. Sa moto fabriquée sur mesure est en aluminium. Ce métal travaille sous l'effet des accélérations de plus de 3G. Le cadre bouge, s'étire et vibre. Des conditions difficiles pour une finition parfaite. Mais l'équipe peut compter sur un véritable professionnel de la peinture en la personne de Knud Tiroch, artiste et spécialiste en aérographie. « Il a rapidement compris les exigences liées à notre sport en matière de peinture. Pour éviter les craquelures, elle doit être à la fois robuste et flexible. Il faut également qu'elle supporte la chaleur intense émise par le moteur de 1 500 chevaux. » Compte tenu de ces contraintes, les produits Spies Hecker constituent le meilleur choix pour nous », affirme Ian King. Ces peintures répondent à toutes ces attentes et les couleurs sont remarquables. Ian King se réjouit : « Elles sont extrêmement résistantes à l'usure subie par la machine tout au long de la saison, que ce soit durant les courses ou lors des transports autour du monde. »

Pour en savoir plus sur Ian King et son équipe : https://www.gulfoildragracing.com


Lire plus d'articles